Ostéopathie et natation

La natation est un sport souvent conseillé pour la santé car cette discipline est peu traumatisante pour le corps. Néanmoins, pratiquée de façon intensive, la natation n’est pas toujours la solution idoine. Elle peut être néfaste surtout pour nos épaules. Elle est intéressante pour la femme enceinte car étant en quasi-apesanteur, soulage la mère et ne présente pas de risque pour le bébé. Laetitia Souyris, ostéopathe D.0 et nageuse, nous en dit plus.

Les douleurs du nageur

L’épaule du nageur : Lorsque vous nagez votre épaule effectue des mouvements de très grande amplitude. C’est particulièrement vrai pour le crawl, le dos et le papillon.. Ainsi, les tendons profonds, ceux qui recouvrent le sommet de l’humérus vont cogner et frotter sur les reliefs osseux de l’omoplate. C’est la tendinopathie de la coiffe des rotateurs. Un manque de mobilité (qui sera corrigé par l’ostéopathe) va accentuer le processus douloureux. Des exercices de renforcements de vos rotateurs externes (sous-épineux et petit-rond) sont conseillés.

Le mal de dos : Contrairement à l’image idyllique, la natation de compétition fait mal au dos ! Des douleurs vertébrales sont retrouvées chez 80 % des nageurs de haut niveau. Le docteur BECKER a décrit la morphologie typique du nageur. Il a le haut du dos voûté car ses puissants muscles propulseurs, les pectoraux et les dorsaux, enroulent les épaules vers l’avant. Pour horizontaliser son corps dans l’eau et remonter son bassin, il cambre le bas de sa colonne. L’ostéopathe s’assure qu’il n’y ait pas de déséquilibres qui s’installent et harmonise la colonne vertébrale afin d’éviter le mal de dos.

La douleur de genou : cela apparaît d’avantage en brasse. Cette nage est symétrique d’où l’importance de ne pas avoir de déséquilibre entre la G et la D du corps. Si le geste de poussée des jambes, appelé « ciseaux » est mal réalisé et/ou s’il existe un déséquilibre du bassin par ex, la douleur de genou peut apparaître.

Vous l’avez compris, malgré le fait que la natation soit un sport santé idéal, les blessures sont importantes. Il est donc conseillé au nageur régulier de consulter un ostéopathe en prévention, suite à une douleur/gêne ou s’il présente des antécédents douloureux afin de rééquilibrer le corps dans sa globalité. L’ostéopathe traite la cause et non la symptomatologie douloureuse qui est seulement la conséquence d’un manque de mobilité articulaire, musculo-tendineux, viscéral…

Ostéopathie aquatique

ostéo aquatique

Les principes de base de l’ostéopathie restent les mêmes. (L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé.)

L’eau chaude permet un meilleur relâchement des tissus et donc permet à l’ostéopathe d’être plus efficace plus rapidement. L’eau chaude a également un effet antalgique sur le corps, ce qui fait de l’ostéopathie aquatique un outil très efficace dans les traitements des douleurs chroniques car l’eau chaude permet de casser le cercle vicieux de la douleur.

Enfin l’eau chaude est un milieu maternant, sécurisant, enveloppant, qui invite au lâcher prise et permet donc de traiter avec succès beaucoup de troubles émotionnels et psychosomatiques aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant.

  • Les indications de l’ostéopathie aquatique :
  • Les douleurs chroniques
  • Les douleurs post-opératoires ( grande efficacité sur les cicatrices)
  • Les troubles psychosomatiques et émotionnels
  • Les douleurs liées à la grossesse et préparation à l’accouchement.
  • La prise en charge de la personne handicapée et polyhandicapée
  • La prise en charge de l’aquaphobie.

Il y a certaines contre-indications comme les personnes à risque cardio-vasculaire, certaines pathologies dermatologiques et plaies.

Vidéo explicative : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/osteopathie/losteopathie-se-jette-a-leau_4184.html

Femme enceinte et natation

pregnancy

Les femmes enceintes ne sont pas malades. Conserver une activité physique modérée durant la grossesse est souvent conseillé et la natation arrive en première position des recommandations faites aux femmes enceintes.

L’activité physique est bénéfique non seulement pour la maman mais également pour l’enfant. La maman améliore ainsi ses fonctions cardio-vasculaires, limite sa prise de poids, diminue le risque de diabète gestationnel, d’hypertension et réduit le risque de développer des crampes musculaires et oedèmes au niveau des membres inférieurs. Elle a également une action sur le bien-être mental. Mais la raison pour laquelle les femmes aiment tant la natation c’est parce qu’elles se sentent si légères… L’ostéopathie peut jouer un rôle important dans la préparation à l’accouchement. (cf article à venir)

Pour l’enfant, les études montrent une diminution de la masse grasse, une amélioration de la gestion du stress, en revanche une pratique intensive peut être néfaste pour le foetus à cause de la grande quantité de chlore* présente dans certaines piscines.

(Cf article à venir )

Certaines femmes, désirant un accouchement en douceur, peu médicalisé voire naturel, choisissent d’accoucher ou de préparer la naissance de façon différente, par exemple dans l’eau. (cf article à venir )

Par Laetitia Souyris, Ostéopathe D.O.

Références :

Sportsanté magazine numéro 29 et 35

* article scientifique du British Journal of Dermatoloy septembre 2013 et sport et vie numéro 153

Laëtitia souyris

Laëtitia Souyris, Ostéopathe D.O. (formation complète sur 5 ans) Ostéopathie musculo-squelettique, viscérale et crânienne.
L’eau chlorée m'a bercé depuis les bébés nageurs jusqu’en compétition en national.
Autres formations : les moyens de contraceptions alternatives
N° Adeli:060006293
N° Tel: 06 60 26 51 29
Consultation à domicile

Les derniers articles par Laëtitia souyris (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :