La vérité sur le Baume du Tigre®

baume du tigreQui n’a pas déjà utilisé le baume du tigre, ou au moins entendu parler de ce produit miracle, originellement créé en Chine au début du XXème siècle ? D’ailleurs, depuis peu, un article circule sur les réseaux sociaux, vantant 19 utilisations possibles (http://www.onsaitcequonveutquonsache.com/2016/01/19-utilisations-du-baume-du-tigre-que-vous-ignorez-probablement/). 

Il est vrai que son utilisation est très répandue chez les sportifs, qui vont l’utiliser pour ses vertus apaisantes, décontractantes, anti-inflammatoires et anti-douleur.

 Qu’en est-il réellement ? Peut-on vraiment considérer que le baume du tigre soit une panacée, d’origine naturelle ?

Pour y répondre, nous avons consulté le site internet de l’importateur et distributeur officiel de ce produit : Cosmediet (www.cosmediet.fr).

Voici ce que l’on peut en dire, de façon à peu près objective : 

Baume du Tigre et Sports

Sa composition, riche en huiles essentielles, confère à ce baume des propriétés très intéressantes chez le sportif. En effet, il contient de nombreux actifs :

  • Camphre :  décontractant, anti-inflammatoire, très utilisé sur douleurs musculaires
  • HE de menthe : tonique, décongestionnant, et antalgique puissant
  • HE de giroflier : tonique et antalgique
  • HE de cajeput : anti-inflammatoire

Cette combinaison le rend très indiqué en après-effort, pour favoriser la récupération (en activant la circulation) ou pour calmer les douleurs liées à des lésions (entorse par exemple) ou des spasmes musculaires.

Il faut appliquer le baume en massage rapide (type friction) de façon à créer un échauffement localisé, et favoriser la pénétration des actifs.

Il est possible de l’appliquer :

  • toutes les heures pendant une journée, en phase aigue
  • 3 fois par jour en phase d’entretien, après blessure
  • après l’effort  pour favoriser la récupération.

Ce baume est très riche en actifs, et probablement très efficace

Selon le site officiel, il contient «44% d’actifs : camphre, menthol, huile essentielle de cajeput, huile essentielle de menthe démentholisée, huile essentielle de girofle, huile essentielle de cannelier de Chine». 

Cette forte concentration en actifs lui confère à l’évidence de nombreuses propriétés. Les allégations de l’article issu du site http://www.onsaitcequonveutquonsache.com qui concernent la santé sont tout à fait cohérentes avec la composition du baume.

En conclusion, il a en effet de très nombreuses vertus thérapeutiques, comme celles en lien avec le sport.

Attention aux irritations ! 

Attention toutefois aux huiles essentielles qu’il contient, dont certaines sont très irritantes pour la peau (HE de giroflier, cannelier…) car contenant beaucoup de phénols (eugénol) ou d’autres molécules assimilées (cinnamaldéhyde). 

Cependant, cette causticité est une conséquence directe de sa richesse en produits actifs, garante de son efficacité. Autrement dit, cette forte concenteation n’est pas une mauvaise chose en soi, il faut simplement être vigilant en appliquant d’abord une petite quantité sur une surface réduite pour s’assurer d’une absence de réaction cutanée. C’est d’ailleurs ce que préconise le site internet officiel du Baume du Tigre.

Des dérivés du pétrole et des HE modifiées

Le site du distributeur (http://www.cosmediet.fr/baumedutigre.html) stipule clairement que les «ingrédients [sont] d’origines 100% naturels.»

 

Lorsque l’on détaille la composition (disponible sur le pot au format INCI, et non sur le site), on remarque que les 2 premiers ingrédients (et donc les plus abondants) sont «petrolatum» et «paraffin». Or, ces deux composés sont des dérivés du pétrole, obtenus par industrie pétro-chimique.

Sans présenter de réels dangers pour la santé, ces composés sont extrêmement polluants, et filmogènes (ils déposent un film occlusif sur la peau, qui bouche les pores cutanés). Ils présentent surtout l’immmmmmmense avantage pour les fabriquants d’être particulièrement bon marché… Surtout, il nous semble totalement abusif de les qualifier de «naturels»…

 

Enfin, le même site internet officiel du baume du tigre, indique qu’il contient de l’«huile essentielle de menthe démentholisée» ! Cela signifie qu’on retire un ingrédient dont on ne veut pas (probablement pour ses caractéristiques allergéniques), pourtant naturellement présent dans l’HE ! De même, où est le naturel là-dedans ?

Conclusion

Pour conclure cette étude, il apparait que les usages plus ou moins thérapeutiques du baume du tigre sont justifiés par sa composition et sa richesse en produits actifs, si toutefois vous tolérez sa haute concentration. En particulier, il présente des propriétés très intéressantes dans un contexte sportif.

En revanche, l’allégation selon laquelle le baume du Tigre serait «100% naturel» nous semble totalement abusive. Il est important de rétablir cette part de vérité, pour permettre au consommateur d’exercer un choix éclairé.

Arnaud Gea
suivez-moi !

Arnaud Gea

Prof de physiologie et de biochimie, cela fait bien longtemps que je maltraite les étudiants en ostéopathie avec les notions de fonctionnement du corps humain.
J'ai toujours aimé les données rigoureuses : ce blog sera l'occasion de passer certaines croyances très répandues, au crible des études scientifiques publiées dans des revues sérieuses.
Et puis, dès que possible, nous parlerons d'huiles essentielles...
Arnaud Gea
suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »